Aimez MaChronique !



Gestion de la colère: Comment gérer la colère chez l’enfant et l’adulte

Partagez cet article !

Gestion colère: Comment gérer la colère chez l’enfant et l’adulte

Quel belle énergie que la colère, hélas trop souvent jugée comme néfaste. Il est bien vrai que la colère exprimée, fait facilement scandale, le calme toi arrive assez vite merci. L’étouffement ou le refoulement de cette émotion ne peux que formanter de la rage, donc le sentiment progresse, il gonfle à l’intérieur. Lorsque celle-ci est réprimée et cela très tôt chez l’enfant , ce dernier grandira en pensant que c’est malsain d’exprimer la colère. La colère contient beaucoup d’énergie, souvent de l’intensité qui peut atteindre l’entourage de façon malsaines.

Nous pourrions croire que la colère est inutile à l’homme, si notre créateur nous l’a donné c’est surement qu’elle a sa raison d’être, Donc quel est cette escalade? de la déception, à la frustration,  en passant par l’expression arrogante, qui passe par ressentiment, et nous voici dans  la baignoire de la colère, qui risque de devenir de la rage. J’appelle ceci faire une colère irresponsable, tuer un maringouin avec un bazooka ceci fait de gros dommage colateraux.

Si nous regardions qu’est-ce que c’est une colère responsable ? La différence dans cette phase c’est que  le refoulement et la répression sont évitées et que l’expression de cette dernière est favorisée. l’expression responsable de la colère permet de dire la déception, d’informer l’autre de la progression du sentiment intérieur.

autrement dit , en sortant du non-dit la frustration, la déception, la jalousie, face à un oreille branché à un coeur  attentif permet de reprendre le pouvoir sur cet élément.

Lorsque nous avons appris a refouler la colère depuis que l’ont est enfants, c’est vraiment difficile de se responsabiliser en risquant de ce dire, voir meme de perdre. Discernons bien clairement, l’effet dominant que certain utilisent dans un simple but d’apeurer L’autre et ainsi de le soumettre .

La colère peut s’être développer dans l’égocentrisme de la personne, et peux d’entre nous peuvent ce permettre d’être en colère sans tomber dans les aspects destructeur et ainsi alimenter le sentimentr de culpabilité.

L’antidote est de faire resplendir la lumière sur cette émotion, d’abord en passant par L’acceptation et l’acceuil de la frustration de départ et surtout de l’expression à une autre personne de notre sentiment. Les couleurs vivifiantes du respect sont sans aucun doute la route à suivre.

Le sujet est profond, il doit donc etre médité en profondeur, évitons les jugement et préjugement trop rapide sur les colériques qui souffrent énormément dans leurs intérieur.

Souvent emprunt à un sentiment de honte toxique ces derniers doivent ce débattre seul et à tort, ils croient qu’ils ne peuvent plus vivre leurs émotions, bien au contraire nous devons les inviter à les exprimer de façon responsable à un autre personne.

Je vous souhaite une bonne année 2010, vos commentaires sont toujours grandement appréciés

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !