Focus sur la gestion des gravats de démolition

Partagez cet article !

Lors d’une démolition, un volume important de déchets est produit. Voici quelques conseils pratiques pour les gérer et les traiter efficacement.

Comment traiter efficacement les déchets produits ?

Lors de travaux de démolition, plusieurs règles sont à suivre pour se débarrasser, en toute sécurité et dans le respect de l’environnement, des déchets de chantier ainsi produits.

Opérer un tri

Une gestion efficace des déchets passe tout d’abord par une première phase de tri qui repose sur une bonne connaissance de leur composition. Les déchets de chantier sont divers selon la catégorie à laquelle ils appartiennent :

· les déchets banals (DIB ou DMA) : Ce sont les déchets des entreprises non dangereux qui sont aussi appelés « déchets assimilés aux déchets ménagers ».

· Les déchets inertes constitués d’éléments minéraux, qui ne présentent pas de risques particuliers pour l’homme et l’environnement et ne subissent aucune dégradation par voie biologique, chimique et physique.

· les déchets dangereux et les déchets toxiques en quantités dispersées (DTQD) : Ce sont les déchets des entreprises qui, en raison de leurs propriétés dangereuses (explosif, comburant, inflammable, irritant, nocif, toxique, cancérogène, corrosif, infectieux, toxique pour la reproduction, mutagène, écotoxique), nepeuvent pas être déposés dans des installations de stockage recevant d’autres catégories de déchets. Ils doivent subir un traitement spécial dans des centres de traitement adaptés. Quant aux déchets Toxiques en Quantités Dispersées (DTQD), ce sont des déchets dangereux produits en petites quantités par les ménages, les commerçants ou les PME (garages, coiffeurs, laboratoires photo, imprimeries, laboratoires de recherche, etc.).

À savoir: la production annuelle de déchets de chantier avoisine les 300 million de tonnes. Il s’avère capital de bien organiser le tri des déchets avant de charger les bennes à évacuer. Le tri se fait généralement directement sur le chantier. Le classement est indispensable, sachant que le traitement des déchets dangereux est toujours plus onéreux que le traitement des autres déchets.

Pour en savoir plus sur l’évacuation des gravats à réaliser selon les normes, voici un article détaillé sur le sujet et proposée par la société Moliner, spécialisée dans la location de bennes

Aimez-vous ce texte ?

Éliminer ou recycler ?

Si l’ensemble des déchets de chantier sont à traiter, il importe de ne pas perdre de vue que 80 % de ces déchets peuvent être recyclés sans avoir nécessairement à débourser davantage pour le faire. Il suffit juste de s’y mettre consciencieusement en effectuant un tri à la source et en respectant la réglementation en matière de gestion et de traitement des déchets. Le recyclage permet également une revalorisation des déchets, sachant que 50 % des déchets peuvent être revalorisés grâce à un réemploi, une réutilisation, ou un recyclage. Selon le type de déchet, les détritus de chantier seront soit éliminés par incinération, soit recyclés et revalorisés. C’est pourquoi également, l’optimisation de la gestion des déchets de chantier conduit à leur revalorisation. La Directive Cadre Européenne de 2008 impose le réemploi, le recyclage et la valorisation des déchets du BTP à hauteur de 70 % en poids à partir de 2020. Enfin le tri permet d’augmenter la quantité et la qualité des matières valorisables entraînant la fabrication de matières premières recyclées ou de nouvelles ressources énergétiques.

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !