Aimez MaChronique !



entreprenariat

Entreprendre : les erreurs à éviter !

Partagez cet article !

L’entreprenariat représente une belle aventure qui en attire certains. Mais attention elle est particulièrement semée d’embûches et il n’est pas rare de voir les nouveaux entrepreneurs et entrepreneuses tomber dans un des nombreux écueils à éviter. Faut-il investir dans des locaux ou passer par un centre d’affaires ? Comment se créer un réseau simplement ? Ou encore quand demander de l’aide ? Ce sont autant de questions que les chef·fe·s d’entreprises doivent se poser et qui sont bien trop souvent négligées dans les premières étapes de la création, ce qui conduit souvent à du temps et de l’argent perdu, voire vers la faillite.

Investir dans des locaux ?

Pour pratiquer son métier il est important d’avoir un bureau ou un espace dans lequel il est possible de travailler sans interférence et où tout est centralisé. Pourtant, investir dans des locaux en passant par un bail 3-6-9 classique n’est peut-être pas la bonne solution. Ils sont d’ailleurs nombreux à tomber dans ce piège au lieu de se renseigner en amont sur les alternatives.

Alors oui, parfois cela est nécessaire. Certains métiers demandent d’avoir du matériel particulier que l’on ne peut pas trouver dans d’autres locaux, mais le reste du temps voici deux solutions possibles.

Depuis chez soi

La première consiste simplement à travailler de chez soi et d’aller dans des cafés pour fuir les distractions. C’est une technique basique mais qui porte ses fruits pour certains métiers qui ne demandent pas un réseau important et qui peuvent être pratiqués depuis son ordinateur. Par ailleurs, il est également possible de travailler de chez soi mais rencontrer ses clients dans des espaces différents, que ce soit chez eux, au cours d’un déjeuner ou dans un centre d’affaires, qui est notre deuxième conseil.

Les centres d’affaires

Les centres d’affaires sont des immeubles qui accueillent des entreprises et leurs louent des locaux. Les avantages sont nombreux. Outre les services proposés, allant des simples matériels d’impression et de rangement, jusqu’à du conseil juridique ou entrepreneurial, en passant par un accueil et un secrétariat.

La flexibilité de l’engagement est quelque chose d’important pour une entreprise en début de vie, qui peut connaitre des hauts et des bas soudains, ce qu’un bail classique ne permet pas.

Également, les centres d’affaires bouillonnent d’activités commerciales et se créer un réseau devient un jeu d’enfant. Autour des machines à café, en demandant de l’aide ou simplement au cours des évènements qui y sont organisés vous rencontrerez forcément des personnes qui vont vous aider à vous accomplir en tant que jeune entrepreneur.

Des centaines de conseils

Évidemment il existe de nombreux autres conseils qui seraient profitables à tous. En voici quelques-uns pour conclure. L’entreprenariat est une belle aventure certes, mais qui demande une précision, parfois, sans faille.

Par exemple, éviter de vouloir tout faire tout seul. Le temps perdu à apprendre sera de l’argent perdu et la qualité du travail risquerait d’être réduite en comparaison à un professionnel.

Par ailleurs, malgré ce conseil, il ne faut jamais arrêter d’apprendre. Ce n’est pas parce que notre entreprise a de la bouteille que le marché n’évolue pas et les pratiques des consommateurs avec. Combien d’entreprises ont fait faillite en négligeant la transition vers le numérique ?

Cela nous amène au dernier point que nous souhaitions aborder qui concerne les besoins de ses clients et des consommateurs. Lorsque l’on crée un service ou un produit il ne faut pas le faire parce que nous-même en avons besoin mais parce qu’il répond à un besoin général partagé par une bonne partie de la population. Sinon il ne se vendra pas ou qu’à peu de monde.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !