Aimez MaChronique !



ÉDUCATION – TOUT DONNER AUX ENFANTS, EST-CE LA BONNE STRATÉGIE ?

Partagez cet article !

ÉDUCATION – TOUT DONNER AUX ENFANTS, EST-CE LA BONNE STRATÉGIE ?

 

Parce que vous n’avez rien reçu (ou si peu) dans votre enfance, vous avez décidé de tout donner à vos petits. Est-ce la bonne stratégie ?

 

Voici deux situations différentes et vous déciderez celle qui vous conviendrait le mieux :

 

Vous êtes dans une troupe de soldats traversant une jungle que vous ne connaissez pas :

 

1)      Votre commandant ne connaît pas la jungle et n’est pas capable de vous donner d’instructions, afin que vous la traversiez en toute sécurité. Indécis lui-même, il vous laisse faire tout ce que vous lui proposez : l’un décide de faire un campement, l’autre affirme qu’il vaudrait mieux continuer à avancer, un troisième est certain qu’il faut commencer par chasser pour s’alimenter, un autre pense qu’il ne faut pas bivouaquer, mais plutôt marcher jusqu’à sortir de la jungle.

 

Vous sentez-vous en sécurité, avec ce commandant-là ?

 

2)       Votre commandant connaît la jungle et vous réunit pour vous dire comment vous allez traverser cet environnement que vous ne connaissez pas : vous allez marcher en direction du soleil, jusqu’à ce que celui-ci descende et vous préparerez le campement. Il désignera une équipe pour chasser, une équipe pour organiser le bivouac et après un bon repas et une bonne nuit, vous reprendrez la marche, jusqu’à sortir de là.

 

Vous sentez-vous en sécurité, avec ce commandant-là ?

 

Dans mon DVD « Comprendre la Vie » (en vente sur mon site : http://www.pascalepiquet.com/dvd-comprendre-la-vie.php), je vous explique qu’une famille est organisée comme une meute : le mâle et la femelle dominants (mâle et femelle alpha, chez les loups), donc les parents, et le ou les louveteaux. Il est impératif de donner un cadre et des règles de vie à vos petits et vous allez répéter et répéter et répéter (que croyez-vous que je fasse avec mes clients !) les mêmes consignes, parce qu’il faudra leur rappeler ce cadre chaque jour. Vos chères têtes blondes ou brunes ou rousses ont un sport favori : s’infiltrer dans le plus petit trou, dès que vous leur montrerez une faille. Vous vous devez d’être solide et de rester bien campé sur vos positions quant au respect de soi, des autres et des règles de la maison. C’est ainsi que vous les rassurerez, en leur faisant comprendre que vous savez où vous allez et que vous êtes parfaitement capable de les encadrer et les guider.

 

Bien sûr, il n’est pas question d’être rigide : faites bien la différence entre un Dominant et un dominateur, un leader et un dictateur. Certaines règles sont incontournables, surtout quand il s’agit d’inculquer vos valeurs de respect. En revanche, vous pourrez admirer leur faculté à argumenter, uniquement lorsque c’est pertinent. Ma fille, Cassandre, 18 ans maintenant (comme le temps passe vite !) a toujours eu pour sport favori d’argumenter, seulement quand je lui en laissais la possibilité : elle arrivait donc avec ses deux valises de plaidoyer et c’est parti ! La plupart du temps, ses arguments étant pertinents, elle avait gain de cause. Elle ne s’aventurait sur ce terrain-là que lorsque je n’avais pas posé mon veto qui se résumait à « c’est non négociable ». Dans ce cas précis, elle faisait un repli stratégique, acceptant ma décision.

 

Quand votre enfant, ayant la permission de discuter votre décision, développe une telle intelligence ou vous fournit des éléments qui sont sensés, vous obstiner vous place directement dans le camp des dictateurs. Il faut savoir récompenser l’enfant qui a montré de l’aplomb et de la pertinence pour défendre son dossier. Imaginez donc la déception de ma fille, quand je disais ‘oui’ de suite ! Comprenez bien qu’il y a des points précis sur lesquels les enfants n’ont pas à discuter : respecter la vie en communauté, prendre soin d’eux-mêmes et de leur environnement (et pas forcément les obliger à ranger leur chambre : j’y reviendrai dans une prochaine chronique), respecter les règles de sécurité, les horaires que vous aurez fixés ensemble. Bref, je vous engage à communiquer avec vos enfants, quand la situation le permet, au lieu de les juger et les condamner sans les avoir écoutés, que ce soit par rapport à un projet qu’ils vous soumettent ou par rapport à une bêtise qu’ils ont faite.

 

Et la dernière erreur à faire est bien d’être l’ami de vos enfants ! Vous les perturbez complètement, parce que vous les cooptez au rang de dominant et ils vont vous monter sur la tête ! Et ce dès leur plus jeune âge. Ils ont vraiment besoin de respecter une hiérarchie et n’ont pas besoin d’un ami ou d’une amie de plus, ils en ont : ils ont besoin de parents, de leaders qui leur montrent le chemin, qui leur expliquent les pièges dans lesquels ils sont tombés (ne leur faites pas croire que vous êtes parfait !), afin d’éclairer leur pas vers leur autonomie. D’autant que lorsque vous leur permettez des écarts de langage, sur le ton de la plaisanterie, les mêmes mots sont utilisés en cas de conflits, mais ils sont plus « saignants » dans ces cas précis et manifestent le manque de respect : ils ne font plus la différence entre un copain et un parent. Vous devez vous faire respecter en tous points,  à tous moments, et si vous faites tout ce qu’ils veulent, si vous anticipez leurs moindres besoins, vous devenez esclave de vos enfants (faites la différence entre « être au service de » et « rendre service ») et vous étouffez. Mais rongé par la culpabilité de ne pas tout leur donner, vous qui avez tant manqué, vous en ferez de magnifiques Trous noirs affectifs, qui n’auront plus aucun respect pour l’esclave que vous êtes. Pris dans cet engrenage, il sera bien difficile de vous en tirer, à moins de faire un coaching qui indiquera dans votre site Internet subliminal : « Papa/maman est de retour, l’esclave a rendu son tablier ! »

 

Encore faut-il avoir une grande confiance en vous, pour montrer à vos enfants que vous savez où vous allez… Vous déstabilisez vos enfants en les laissant faire tout ce qu’ils veulent, en cédant à toutes leurs demandes, en ne mettant aucune barrière. C’est la vie qui leur en mettra et ce sera bien plus difficile pour eux de les accepter : vous en ferez des inadaptés : des enfants rois. Et je finirai cette chronique avec une histoire vraie, qui va vous ébouriffer (âmes sensibles, s’abstenir !) :

 

Une femme avait acheté un jeune boa et l’avait nourri pendant un bon nombre d’années. Il dormait dans son lit, lové contre elle, sous les draps (je vous avais prévenu, mais le pire est à venir !). Le boa grandit jusqu’au jour où il changea de comportements : il ne mangeait plus et ne dormait plus lové contre elle, mais le long de son corps. Alertée et inquiète de ces changements, elle courut voir un spécialiste qui lui répondit : « Débarrassez-vous vite de lui, il dort le long de votre corps parce qu’il est en train de vous mesurer… pour voir quand il pourra vous avaler ! ».

 

Les enfants sont comme le boa : par nature, ils essaieront de voir à quel moment ils pourront vous « bouffer », à moins qu’ils vous respectent comme des parents ni dominés, ni dominateurs, mais dominants !

 

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

 

Lisez « Les humeurs de l’été de Pascale Piquet », chaque mercredi !

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter  www.twitter.com/pascalepiquet et dans le magazine CLOSER : cette semaine, devinez qui Pascale décode ? François Hollande, le Président de la République française et Valérie Trierweiller, puis Shakira et son footballeur Gérard Piqué !

 

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?