Aimez MaChronique !



Ecrivain public, un professionnel discret.

Partagez cet article !

Le métier d’écrivain public correspond au besoin de l’homme, quand il communique par écrit, de donner une bonne image de lui-même, de laisser une trace avantageuse. C’est pourquoi de tous temps, on a été soucieux de soigner l’écrit.
Ce métier laisse entrevoir un foisonnement et une diversité étonnants, tant au point de vue des tâches qui sont confiées à l’écrivain public, que du public ayant recours à ses services : courriers, récit de vie, résumés et comptes rendus, travaux de correction, relecture, etc.

L’écrit a été remis au goût du jour à travers les e-mails et messages SMS. Les nouvelles technologies n’ont donc en rien mis fin à la communication écrite, qui a tout simplement évolué.

Cependant, l’écrivain public se doit de fournir un travail de qualité, dans le respect des règles. Il doit également adapter son style à la fois à l’expéditeur, mais au destinataire, selon le message à faire passer. Il a pour mission d’écrire en langage clair, en employant le vocabulaire adapté à la situation et si possible celui de son client. L’objectif premier est que celui-ci se fasse comprendre.
Il doit être en capacité de produire un écrit de qualité lorsqu’il doit être adressé à une haute autorité.

Il s’aide parfois d’outils qui lui sont familiers afin de procéder aux vérifications qu’il croit justifiées et s’assurer du bon choix orthographique, limiter les risques d’erreurs, maladresses…

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !