Aimez MaChronique !



D’où viennent les pellicules et comment s’en débarrasser ?

Partagez cet article !

Les pellicules sont les peaux mortes qui s’accumulent dans nos têtes, notamment au niveau des racines de nos cheveux et qui sont très désagréables à voir et à porter.En effet, elles nous mettent souvent mal à l’aise et elles peuvent causer des démangeaisons très embêtantes.

Lorsqu’on les gratte, elles s’éparpillent partout et elles apparaissent sous forme de petits flocons de neige ou de petites membranes blanches. Plus nos cheveux sont sales, plus on a des pellicules. Mais les questions qui se posent sont : d’où viennent exactement les pellicules ? Et comment s’en débarrasser ? Dans cet article, on va justement essayer d’éclaircir ce sujet.

Comment se forment les pellicules ?

Avant toute chose, il y lieu de rappeler que la peau du cuir chevelu est composée de deux couches principales, dont : le derme et l’épiderme. Cette peau connaît un renouvellement tous les mois à cause de la formation des nouvelles cellules épidermiques et les cellules mortes seront repoussées naturellement à l’extérieur de l’épiderme.

Cependant, il arrive parfois qu’un champignon dénommé Malassezia apparaisse et dérègle ce renouvellement cellulaire. Par conséquent, le cycle ne va s’effectuer qu’en quelques jours uniquement et les cellules mortes n’auront pas le temps de se détacher petit à petit.

Ces dernières vont donc s’entasser et vont former des squames, c’est-à-dire des fines lamelles de peau qui se posent au-dessus de l’épiderme. D’où la naissance de ce qu’on appelle « les pellicules ».

Des pellicules sèches ou des pellicules grasses ?

En général, on distingue : les pellicules sèches et les pellicules grasses. Les pellicules sèches sont celles que l’on connait tous, tandis que les pellicules grasses sont des champignons qui ont une couleur jaunâtre et qui se fixent sur les racines des cheveux pour former des paquets collants.

Ainsi, les pellicules grasses sont plus volumineuses que les pellicules sèches. Puis, elles sont aussi plus difficiles à traiter car elles peuvent favoriser le développement de bactéries et occasionnent souvent des démangeaisons et des pertes de cheveux.

Quelles sont les principales causes des pellicules ?

Les pellicules peuvent être causées par différents facteurs. Tout d’abord, il peut s’agir de causes génétiques ou médicales comme un dérèglement hormonal, un cuir chevelu gras, une sudation excessive ou certains traitements médicaux. Effectivement, de nombreuses personnes souffrent d’un problème de pellicules surtout pendant les âges de puberté, c’est-à-dire entre 12 à 20 ans, et aussi pendant la grossesse et au moment de la ménopause.

Et il en va de même pour les sportifs et pour les personnes qui font beaucoup d’efforts physiques dans leur quotidien, puisque les transpirations excessives provoquent l’apparition des pellicules.

Enfin, pour les traitements médicaux, les pellicules témoignent parfois l’intolérance d’un individu à un médicament, ou plus précisément à un composant d’un médicament. Et cela que ce soit d’un médicament à avaler, à injecter, à inhaler ou à appliquer sur la peau.

Mis à part les causes génétiques et médicales, il se peut également que les pellicules soient causées par des facteurs psychologiques tels que la fatigue, le stress ou l’anxiété ; ou encore par des facteurs externes comme la pollution, l’alcool, le tabac, une alimentation déséquilibrée, les mauvais produits capillaires, les soins capillaires agressifs, les changements de climats ou le port prolongé d’un chapeau.

Comment traiter les pellicules ?

Pour se débarrasser donc des pellicules, il faut utiliser des shampoings et des soins antipelliculaires qui sont en même temps capables de traiter le cuir chevelu, de stabiliser la production de sébum et ralentir la prolifération du Malassezia. Autrement dit, il nous faut des produits qui sont riches en zinc pyrithione, en goudron de houille, en soufre ou en acide salicylique.

Il convient de noter que le zinc pyrithione est un bon agent antifongique et antibactérien, donc il peut combattre efficacement les champignons. Quant au goudron de houille, il s’agit d’un anti-proliférant très reconnu qui régule la production des cellules dermiques. Enfin, le soufre est un actif kératolytique qui enlève les squames et qui élimine les kératines.

Sinon, on peut aussi opter pour un shampoing 2en1 sans sulfate, comme celui qui est proposé sur le site thebeautyhair.fr. Seulement, il faut faire très attention car les shampoings antipelliculaires abîment parfois les pointes des cheveux. De ce fait, il faut donc que l’on utilise un après-shampoing, un masque ou une huile après l’application de ce genre de shampoing pour hydrater et pour nourrir les cheveux et les pointes.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !