Aimez MaChronique !



Conseils pour réussir son projet agrandissement de maison

Partagez cet article !

L’extension d’une maison vous permet de gagner plus d’espace ou des pièces supplémentaires, sans avoir à déménager. Il peut s’agir d’un agrandissement plein pied ou d’une surélévation de la construction. Dans tous les cas, vous devez considérer de nombreux facteurs avant d’entamer tout projet. Suivez nos conseils avisés pour réussir l’extension de votre maison.

Se renseigner sur les contraintes

Chaque municipalité possède des règlementations qui régissent les constructions. Vous devez vous rendre à la mairie et vous renseigner sur le PLU (Plan Local d’Urbanisme), avant de songer à établir un plan. Ce document vous informe sur les limites de propriétés à respecter et l’orientation autorisée en cas d’extension plein pied. Dans certains cas, le PLU exige un style particulier de maison, ainsi qu’une couleur pour la conformité du paysage.

A part les conditions légales, vous devez aussi considérer la situation de votre terrain. Il s’agit surtout du sol et de sa capacité à recevoir une extension. Le type du sol ainsi que l’emprise disponible sont des critères prépondérants pour réussir un agrandissement, surtout, pour une extension du rez-de chaussée.

S’informer sur les réglementations thermiques

Ces nouvelles réglementations de l’année 2012 concernent tous les nouveaux bâtiments, que ce soit une construction neuve ou une extension. Le RT2012 dicte les exigences pour une meilleure efficacité énergétique, et surtout pour en éviter la surconsommation. Il s’agit de la production énergétique incluant électricité et gaz, mais aussi du système d’isolation.

Ainsi, une extension d’une surface supérieure à 150 m² doit respecter une consommation maximale de 50kWhep/(m²/an). Une surface inférieure bénéficie d’une atténuation de la réglementation.

Faire appel à un architecte

Le recours à un architecte est impératif pour un espace à vivre final de 150 m². Toutefois, il serait judicieux de faire appel à un professionnel afin d’éviter tout faux pas. Il pourrait étudier vos besoins et les adapter à la construction existante. Il connait les extensions possibles et les travaux non recommandés selon l’état de votre bâtisse actuelle.

Un architecte professionnel vous aidera à choisir les matériaux à privilégier et ceux à éviter. Il vous informera également sur les travaux indispensables sur l’ancienne construction. Il vous conseillera aussi sur la meilleure orientation afin de bénéficier d’une lumière naturelle. Il saura apporter son expertise pour mener à bien votre projet agrandissement maison.

Demander un permis de construire

Une extension d’une surface supérieure à 40 m² exige un permis de construire. De même, un agrandissement entre 20 et 40 m² qui entraine une surface à vivre de plus de 150 m² requiert aussi une autorisation. Vous vous servirez ensuite de ce permis pour notifier votre extension auprès du service des impôts.

Établir un plan

Bien que vous ayez surement un plan initial issu de votre imagination, il est maintenant temps d’établir votre plan final, en fonction de tous les paramètres cités en amont. Vous pouvez bien sûr vous faire aider par un architecte afin de réaliser un sans-faute en matière technique, esthétique, et énergétique.

Le plan doit contenir les dimensions de votre extension, son orientation et surtout son raccord avec l’ancienne construction. Une pièce particulière comme une cuisine ou une salle de bain doit représenter les meubles fixes tels que les comptoirs et les sanitaires. A présent vous savez tout ! Néanmoins si vous souhaitez plus d’infos n’hésitez pas à commenter l’article.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !