Aimez MaChronique !



rester souple malgré la musculation

Comment rester souple malgré la musculation ?

Partagez cet article !

Quand on parle de musculation, on peut penser que la musculation rend raide, mais cela n’est pas toujours le cas.

Il est tout à fait possible d’avoir un corps d’athlète tout en conservant sa souplesse. Laissez-moi vous dire comment rester souple malgré la musculation.

Souplesse : définition

Souplesse, mobilité et flexibilité. Ce sont trois pans d’un entraînement complet qui te permet de progresser mais aussi d’éviter les blessures dans ton quotidien. Pour en savoir plus sur la différence entre ces trois termes, découvre nos articles sur la mobilité et les fascias.

La souplesse fait partie des 5 qualités physiques fondamentales, que chaque personne possède. Les 4 autres sont la force, l’endurance, la vitesse et la coordination.

Afin d’atteindre ton potentiel maximal sur ces qualités, tu as besoin de bien maîtriser les 4 autres. En bref : la souplesse fait partie des compétences de base de chaque athlète et est la condition même d’un appareil locomoteur sain.

Les mouvements complets et leurs avantages

Il s’agit de pouvoir réaliser vos mouvements sportifs en amplitude complète. Il faudra donc éviter les demi-quarts de tour de squats, et les réaliser exactement comme prescrit dans la formation. Cela a pour avantage de tonifier vos muscles même lorsqu’ils sont étirés, et de vous permettre de gagner en tonicité physique.

Vous bénéficierez donc d’un temps de poussée beaucoup plus long, afin de considérablement augmenter votre force.

En plus, vous gagnerez une plasticité tissulaire et une articulation maintenue à de meilleures performances. Vous pourrez donc tirer des bénéfices de la compatibilité musculation et souplesse.

Souplesse et musculation : les étirements à faire

La conservation de votre souplesse passe aussi par la qualité des étirements que vous faites pour renforcer le bas votre dos.

Il est plus souvent recommandé d’effectuer des étirements actifs. C’est-à-dire une combinaison entre un allongement musculaire avec une contraction fixe d’un groupe musculaire régulier, après décontraction d’une phase dynamique (bond, rebond).

Ce type d’étirement a pour objectif de stimuler la jonction entre le muscle et le tendon. Ils permettent un renforcement de la circulation sanguine de manière à augmenter la chaleur interne musculaire. Ils s’effectuent généralement sur un terrain, en position debout, avant l’effort.

Si vous voulez avoir plus de renseignements, n’hésitez à contacter et téléphoner un expert coach sportif Antony.

Souplesse et musculation : les étirements passifs     

Un étirement passif engendre un allongement lent d’un groupe de muscles à la recherche d’un gain d’amplitude, dans le but de permettre à l’organisme de retrouver son état d’équilibre le plus rapidement possible.

L’exercice peut se faire en position couchée, assis ou debout, et se réalise après l’effort de manière à accélérer la récupération.

Les étirements activo-passifs

Comme l’indique son nom, c’est une combinaison d’étirements actifs et passifs, c’est-à-dire contracter, relâcher et étirer un même groupe de muscles. L’objectif est l’assouplissement des muscles dits raides, de manière à retrouver de la souplesse et la fluctuation de mouvement grâce à l’utilisation de la période réfractaire du muscle. Les étirements peuvent être effectués avant ou après une séance.

S’en sortir avec l’aide d’un coach sportif

Il n’est pas toujours facile de travailler la souplesse et la musculation soi-même. Je vous conseille donc de faire appel à un coach sportif pour vous accompagner de bout en bout. En attendant de commencer à travailler avec un professionnel, habituez-vous aux exercices pour garder la forme comme la marche, le vélo, etc.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !