Aimez MaChronique !



coach-toulouse:coaching d’affaires

Partagez cet article !

LE COACHING est un accompagnement professionnel complexe.
Il nous vient de nos voisins américains. Développé dans les
années 1980, il est pratiqué dans différents secteurs d’activités
: le coaching au travail, corporate coaching ; l’accompagnement
professionnel, career coaching ; celui plus large du life coaching,
dans les enjeux existentiels, cognitifs et spirituels de la réalisation du
potentiel personnel, au travers de relations significatives — communautés
d’appartenance, amis, couple, famille.
Plusieurs définitions du coaching se côtoient. James Flaherty
décrit bien la mission du coach en milieu de travail : « Le coaching
est une manière de travailler avec des personnes pour leur permettre
d’être davantage compétentes et satisfaites de telle sorte qu’elles
soient encore plus capables de contribuer à leur organisation et de
trouver du sens à ce qu’elles font1. »
Le coaching d’affaires
Le coaching d’affaires est une collaboration professionnelle conventionnée
dans laquelle un professionnel accompagne un employé et
une organisation qui désirent conjointement soutenir délibérément
la démarche personnelle de l’employé en vue de l’atteinte d’objectifs
professionnels bénéfiques à l’entreprise.
Il est orienté sur le développement ciblé de la personne dans des
compétences et des habiletés directement transférables en milieu de
travail : accroître sa productivité personnelle ; atteindre des buts ;
s’investir dans son travail de façon intentionnelle ; faire face à de
nouveaux défis ; lever des obstacles personnels ⁄ professionnels sur un
chemin balisé du succès de ses contributions.
La flamme sportive éclaire le monde du travail
Travailler puise désormais son inspiration, pour un certain nombre de
cadres supérieurs et intermédiaires et de professionnels, aux sources
de la mythologie sportive. L’exercice de la gestion s’apparente pour
eux à la maîtrise d’habilités professionnelles lors de performances
sportives. Toute organisation qui se veut performante saura recourir
par métaphore aux mêmes stratégies qu’une équipe sportive gagnante.
Cette transhumance du sport vers d’autres sphères d’activités
émerge dans un contexte social de grandes turbulences économiques
et culturelles. La mondialisation provoque au quotidien des
questionnements individuels et des pressions énormes de qualification
et de performance. Cet appel d’efficience suscite à son tour la
prise en compte des besoins d’actualisation de son potentiel, puis la
recherche et la mise en place de nouvelles stratégies de sa vie professionnelle.
Changements de garde
Au plan sociologique, les organisations doivent affronter à partir de
maintenant la pression démographique des mises massives à la retraite
(par atteinte des plafonds d’ancienneté). Le défi de la relève
est à leurs portes : il y a actuellement pour chaque poste stratégique
à combler autant de problèmes spécifiques d’acquisition des compétences
requises par les nouveaux titulaires pressentis. Les adéquations
du triangle « poste à combler » ⁄ « candidat compétent et
habile » ⁄ « environnement structurel et culturel de travail » ⁄ deviennent
cruciales et transitoires.
Il n’est pas étonnant que les organisations, prises de court dans
un marché d’employés plutôt que d’employeurs, tiennent à leur pérennité
par la compétence et la qualité de l’engagement de leurs employés.
Les entreprises savent que lorsqu’il est pratiqué de façon professionnelle,
le coaching est un processus efficace pour atteindre ces
objectifs.
Mouvances professionnelles au travail
Depuis les années 1980, la pérennité du lien d’emploi s’est rompue.
La sécurité d’emploi est souvent diluée par des pressions accrues de
rendement. L’employé en mouvance professionnelle — latérale ou ascendante
— doit miser maintenant sur son « employabilité ».
La complexité des enjeux professionnels oblige l’employé à acquérir,
maintenir et développer une palette élargie de connaissances,
d’aptitudes et d’habiletés pour bien assumer ses rôles et ses contributions
ou pour en occuper de nouvelles. L’acquisition de compétences
par les modes formels (cours, séminaires, conférences) n’est
plus suffisante. L’acquisition des savoirs essentiels à un emploi et des
savoirs émergents est exacerbée par la puissance de diffusion des
nouvelles technologies. Il appartient à chacun d’intégrer ces contenus
dans le savoir-être, tout autant que dans le savoir-faire. Le coaching
devient un précieux accompagnement.
Pour qui, pourquoi
Le coaching a d’abord été introduit dans les très grandes entreprises.
Maintenant, il tend à se répandre dans les entreprises de toutes
tailles, dans des organismes gouvernementaux publics et péri-publics
et dans des organismes sans but lucratif. Offert initialement à des dirigeants
et à des gestionnaires supérieurs, il est accessible maintenant
à des directeurs, à des superviseurs et à des employés à haut
potentiel.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !