Aimez MaChronique !



Ce qu’il convient de faire et de ne pas faire dans le domaine de l’investissement locatif (maison ou appartement)

Partagez cet article !

Pour bénéficier d’une rentabilité de plus de 3 % brut par an, il faut éviter les écueils de l’investissement locatif (maison ou appartement).

Et suivre ces recommandations pour jouir d’un revenu supplémentaire intéressant.

Investir dans un appartement pour le louer : quelles sont les erreurs à éviter ?

La localisation de votre appartement à louer est très importante.

Déambulez librement dans le quartier pour repérer les magasins, l’accès aux transports en commun, la proximité des universités ou de la gare, etc.

Découvrez, à la mairie, les futurs chantiers du quartier et le détail du plan d’occupation des sols pour que votre investissement s’inscrive dans la durée.

La majorité des biens destinés à être des investissements locatifs ne concernent que des petites surfaces : quelle est l’offre disponible dans le quartier ?

Côté locataires, en ciblant les étudiants, votre bien risque d’être vide en juillet et en août.

Et en choissant de gagner davantage d’argent avec un bien meublé, vous ne ciblez pas les locataires les plus fidèles (les jeunes adultes sans enfants)

En cas d’achat d’un appartement pour investissement locatif, n’oubliez pas de vous renseigner sur les travaux des parties communes, et de lire le règlement de copropriété pour éviter certains écueils.

Avec la caution parentale, vous limiterez les impayés : les parents étant toujours prêts à aider financièrement leurs enfants.

A défaut, il est possible de prendre une garantie des risques locatifs (GRL), même si son coût peut apparaître important.

Les principaux conseils à suivre pour mener à bien son investissement locatif (maison ou appartement)

Pour accroître son patrimoine et s’assurer un petit revenu supplémentaire, suivez bien ces quelques conseils.

Optez pour un appartement qui vous plaît pour réaliser votre investissement locatif : si vous l’aimez, c’est déjà un bon point En effet, si vous êtes séduit, son charme peut agir sur d’autres personnes.

Constituer votre patrimoine en jouant avec les dispositifs de défiscalisation en vigueur : par exemple, pour les logements neufs, l’amendement Censi Bouvard.

Attention, limitez votre effort mensuel. Évaluez de manière juste votre capacité de remboursement.

Diversifiez votre investissements locatifs (maison ou appartement) : cela limite l’impact des impayés et des périodes de vacance.

Surtout, ne mettez pas vos oeufs dans le même panier.

Optez pour un rendement raisonnable à 3-4 % par an au lieu de succomber à des propositions totalement illusoires.

Demandez des garanties au locataire pour réduire les risques d’impayés, pérenniser votre investissement et assurer les échéances de vos remboursements.

Optez pour une mise en gestion de votre bien : les problèmes gérés par ce biais justifient leurs honoraires !

À la veille d’un investissement locatif (appartement ou maison), renseignez-vous et cliquez ici : appartement pour investissement locatif

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !