Aimez MaChronique !



CARTES DE VŒUX, BONS SOUHAITS POUR LA NOUVELLE ANNÉE, FÊTES DE FIN D’ANNÉE : UN PRÉTEXTE POUR RENOUER ?

Partagez cet article !

CARTES DE VŒUX, BONS SOUHAITS POUR LA NOUVELLE ANNÉE, FÊTES DE FIN D’ANNÉE : UN PRÉTEXTE POUR RENOUER ?

La période des fêtes de fin d’année est propice à la joie, la bonne humeur et le pardon. Vous avez souvent envie de mettre de côté vos vieilles rancunes, d’oublier les coups bas qu’on vous aura faits pendant l’année, voire les années précédentes, et votre volonté d’être aimé de tout le monde (Desparado !) peut ressurgir. Certains en profiteront pour se faufiler à nouveau dans votre vie, à l’occasion des cartes de vœux et des bons souhaits. Me voyez-vous arriver, avec mes grandes raquettes ?!

Quand vous avez pris la décision de mettre un ou plusieurs membres de votre famille (négatifs et toxiques pour vous) sur le banc de touche, ils profiteront des fêtes de Noël pour vous culpabiliser : ils essaieront de vous faire revenir au sein de cette famille dysfonctionnelle que vous avez réussi à quitter, prétextant que c’est Noël et que vous ne pouvez pas continuer à semer la zizanie dans la famille. Ce qui vous est demandé est clair : reviens aux fêtes de Noël, même si on t’a manqué de respect, lors de la dernière réunion de famille, (compte pas sur nous pour te présenter des excuses) et on pourra continuer à te prendre pour la dinde… Ou encore on vous dira que vous faites de la peine à papa et maman, qui aimeraient tant avoir tous les enfants autour d’eux pour Noël : sauf que l’un ou plusieurs d’entre eux prennent plaisir à vous traîner dans la boue, faisant de mauvaises blagues humiliantes, pour animer leur soirée. Et comme vous refuserez, on s’acharnera encore plus sur votre cas, dans votre dos. Quelle importance ? Aucune : ce soir-là, vous serez avec des personnes qui vous aiment et que vous aimez, dûtes-vous rester seul pour réveillonner !

J’ai éliminé ma mère de ma vie une veille de Noël et me jouant la grande scène des larmes, au téléphone, elle me supplia de pardonner : sur ce, je répondis qu’il faudrait qu’elle me montre comment faire, car elle continue à en vouloir mon défunt père et mes défunts grands-parents (ses propres parents). D’autant que je n’ai rien à lui pardonner : je ne suis pas sa victime. Si vous me suivez depuis longtemps, vous connaissez ma philosophie, quant au pardon (cf article : http://www.machronique.com/pardonner-compassion-ou-domination/). Ma mère est toxique, je l’ai sortie de ma vie. Rien à pardonner là, elle fait ce que son enfance l’a programmée à faire et refuse de réaliser qu’elle est un magnifique Trou noir affectif du dernier degré. Elle en a le droit et j’ai le droit de refuser de la côtoyer, mère ou pas. Noël ou pas. Rien ne peut être un prétexte pour reprendre dans votre vie des vampires qui n’ont pour seul objectif que vous sucer le sang, jusqu’à vous détruire. Ils sont faits comme ça. Les reprendre dans votre Environnement, c’est leur tendre votre veine jugulaire (celle qui est dans le cou !) et leur dire « Vas-y, sers-toi ! ». En revanche, ce que je vous propose, c’est de calmer la colère que ces personnes peuvent avoir déclenchée en vous : comprenez qu’ils agissent comme ils ont été programmés. Il n’y a rien à faire, sinon vous sauver en courant ! Une fois en paix, vous n’avez rien à pardonner, juste à comprendre pourquoi ils agissent ainsi et les laisser sur leur planète de névrosés, pendant que vous vivez tranquillement sur la vôtre. De toute façon, c’est rare qu’ils vous demandent de leur pardonner (trop orgueilleux pour ça !) et s’ils le font, ça cache souvent un piège…

D’ailleurs, lors de la dernière conversation téléphonique avec ma mère, il y a cinq ou six ans de ça (comme le temps passe vite !), elle ne m’a pas dit « je te demande pardon » ou encore « pardonne-moi », mais juste « pardonne »… C’est le dernier ordre qu’elle a essayé de me donner et je n’ai pas obtempéré. Je n’ai rien à lui pardonner, n’étant pas sa victime : elle a fait ce qu’elle a pu et refuse de réaliser qu’elle est toxique. Ne vous laissez pas culpabiliser, car vous n’êtes pas coupable, mais responsable : responsable de votre bien-être, relié directement aux personnes que vous fréquentez et vous ne pouvez aimer que des gens aimables. Pour les autres, contentez-vous de passer votre chemin, quel que soit leur rang, parents ou autres. C’est à vous de gérer votre vie, ce qui exclut de la laisser gérer par les autres. Mais si vous faites le choix de pardonner et de reprendre ces toxiques dans votre cercle, vous en paierez le prix : ils n’ont pas changé. En revanche, si, pour vous, pardonner est essentiel, faites-le, mais ce n’est pas pour autant qu’il faudra les accepter à nouveau dans votre entourage. Bien sûr, certains ouvrent les yeux (c’est très rare, car un dominateur ne dépose pas facilement son pouvoir sur les autres à vos pieds…), mais il faudra vraiment vérifier qu’ils ont changé : vous prendrez le risque de vous exposer une fois de plus à leurs mauvais comportements. Ce sera votre choix : vous avez parfois besoin d’une dernière claque en plein visage pour comprendre qu’il n’y a rien à en tirer.

Et la période des fêtes est aussi le prétexte pour envoyer des bons vœux à ceux qui vous ont viré… C’est ainsi que l’ex (que vous l’ayez quitté(e) ou que ce soit l’inverse), avec qui vous ne vouliez plus aucun contact, va se manifester. Sa stratégie est simple : cette personne compte sur votre bonne éducation pour vous obliger à répondreEh bien non, vous n’y êtes pas obligé, même bien élevé ! Souvenez-vous qu’un ex est capable de ressurgir, pour voir où vous en êtes et, surtout, si vous êtes toujours attaché à sa personne et s’il a une chance de vous reconquérir. Une carte de vœux, un e-mail, des bons souhaits électroniques sont de bons moyens de mettre le nez dans votre vie et se rappeler à votre bon ou mauvais souvenir. Parfois, cette intrusion vous chamboulera, car vous viviez en paix, le temps et un travail sur vous ayant apaisé les souffrances. Cette manifestation intempestive vous fâchera peut-être, parce qu’après tout ce qu’il vous a fait, tout ce qu’elle vous a dit, comme se permet-il/elle d’oser vous recontacter ?! Je vous recommande fortement le silence radio. Faites en sorte que ce geste soit un coup d’épée dans l’eau et reste lettre morte, comme l’est cette ancienne relation. Répondre serait remettre le doigt dans un engrenage, dont vous avez eu tellement de difficultés à vous extraire, que ce serait du masochisme d’y retourner !

En résumé, si une personne se manifeste à l’occasion des fêtes, alors que vous l’avez sortie de votre vie, restez dans la même stratégie : ignorez-la. Aux fêtes, comme à tout prétexte (deuil, perte d’emploi, maladie, etc.) qu’elle trouvera pour vous obliger à renouer avec elle. Enfin consciente que je ne sauverai jamais Jim, au bout de plusieurs mois de  lutte acharnée pour m’en débarrasser, je disais à mes amis (moi qui avais pris l’habitude de voler à son secours et lui de se mettre dans les ennuis pour que je le sauve !) : « Qu’il m’appelle de l’hôpital, du poste de police ou de la morgue, je ne réponds plus ! » Et c’est ce que j’ai fait.

J’en profite pour vous souhaiter une BONNE & HEUREUSE ANNÉE 2013, qui sera ce que vous en ferez !

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio :


95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil


94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Pascale Piquet à Paris du 23 février au 3 mars 2013, pour du coaching (3 places restantes). Tous les détails : http://www.machronique.com/pascale-piquet-a-paris-du-23-fevrier-2013-au-3-mars-2013-pour-du-coaching-inscrivez-vous-vite-nombre-de-places-limitees/

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?