Fred Pellerin Féerie de Noël à Saint-Elie-de-Caxton

Partagez cet article !

    En décembre dernier, je me suis laissé embarquer dans la folie de la Féerie de Noël à Saint-Elie-de-Caxton.  Je dois l’avouer, j’étais sceptique.  J’avais déjà visité ce petit coin de pays à l’hiver 2008 et j’en étais revenu avec un léger goût de déception.  Pourtant, convaincu que cette fois serait la bonne, que je redécouvrirais Saint-Elie avec les yeux du fan inconditionnel de Fred Pellerin, je me suis laissé convaincre par l’apparition du conteur à Tout le monde en parle, par la publicité élogieuse sur cette féerie hivernale ainsi que par ma blonde…  Pour tout dire, la vraie fan de Fred Pellerin, c’est elle.

    Fort de ces nouvelles convictions, je me retrouve au fin fond de la Mauricie par un soir de décembre où le thermomètre refusait de quitter la barre du -25 degrés Celsius.  Notre groupe de joyeux lurons s’est entassé dans une carriole tirée par un tracteur, guidé par un natif de l’endroit que la froidure ne semblait pas inquiéter outre mesure.  Mais autant pour la petite histoire… car le reste de la féerie s’est résumée à de banales décorations de Noël éclairant les rues du village, agrémentée d’un Fred Pellerin en cassette dont la voix semblait sortir congelée des haut-parleurs.  Aussi, l’arrêt obligatoire de notre carriole à l’église de Saint-Elie nous a fait voir cette fois un Fred Pellerin endossant une cause humanitaire par le biais d’une vidéo.  En un mot, nulle technologie ne saurait reproduire l’étincelle magique à laquelle Fred nous a habitués jusqu’à maintenant.  Déjà, nous étions un peu déçus…  Enfin, après une heure de promenade à espérer des anecdotes du terroir de notre guide, nous étions en route vers une salle de réception où nous attendait repas et spectacle.

    Sans vouloir tomber dans les clichés des critiques pour qui le négativisme est un signe de bon goût, je dirai toutefois ceci : l’excellente nourriture et le spectacle endiablé ont sauvé la mise.  Oui, bien malgré moi, je suis forcé d’admettre qu’on a fait beaucoup de bruit pour rien autour de ce ¨happening¨ à Saint-Elie-de-Caxton.  Est-ce à cause de la publicité accrocheuse?  De l’engouement envers tout ce qui touche à Fred Pellerin?  Du manque d’expérience en matière de tourisme des gens de l’endroit qui doivent jongler tant bien que mal avec tous ces curieux qui débarquent au nouveau centre communautaire?  Loin de moi l’idée de détruire les efforts du conteur pour revitaliser son village.  Aussi, j’ai appris que le garage de monsieur Déziel allait être détruit pour faire place à un centre culturel et j’étais triste de voir disparaitre ce lieu où tant d’histoires ont pris naissance.

Des Livres pour Changer de Vie !




    Je suis tout à fait en faveur pour le tourisme à Saint-Elie-de-Caxton.  Et l’engouement de Fred Pellerin pour son village, sa ferveur et son amour pour l’endroit qui l’a vu naitre devrait servir de modèle à chacun de nous dans nos propres vies.  Je suis tout autant pour la revitalisation des villages québécois qui ont aussi droit à leur part de gâteau.  Mais emmenez-moi vivre un vrai ¨Noël de Fred¨ et pas seulement une ¨Féerie de Noël¨.  En un mot, sans Fred, c’est pas pareil.

    Il n’en demeure pas moins que le village de Saint-Elie-de-Caxton a beaucoup de charme et que les villageois sont très accueillants.  Je l’avais constaté à ma première visite et j’y retournerai certainement l’été prochain.  Pour suivre nos aventures, n’hésitez pas à visiter notre site au www.destination-terre.blogspot.com  où de nombreux autres récits et faits divers s’ajouteront au fil des semaines.

Aimez-vous ce texte ?

À bientôt!

(collaboration spéciale M. Paré)

Partagez cet article !