Assurer son condo

Partagez cet article !

Lorsque l’on habite un condo, la copropriété est une façon d’habiter assez courante depuis quelques années, cependant l’assurance qui la concerne est assez particulière. Tout d’abord il existe les copropriétés divises et indivises, les premières étant les plus communes.

Dans ce cas là, le syndicat a un intérêt assurable dans l’ensemble de l’immeuble y compris dans les espaces privés et il doit être souscrit des assurances contre les risques courants : vol, incendie… Cela couvrirait l’immeuble mais cependant pas les parties ayant été améliorées par un des copropriétaires. Le montant de l’assurance doit correspondre à la valeur de l’immeuble neuf. C’est indispensable parce qu’en cas d’incident majeur, il faudra fournir le montant manquant en cas de nécessité de rebâtir à neuf. A cela s’ajoute une assurance pour la responsabilité envers les tiers.

Pour ce qui est de votre condo, vous devez savoir que c’est en réalité une partie de l’immeuble que vous achetez. Celui-ci appartient à un syndicat de copropriétaire. En tant que copropriétaire vous possédez le droit de vote à l’assemblée de copropriétaire. C’est ainsi à cette assemblée que revient la tache de souscrire l’assurance pour l’immeuble. Chaque copropriétaire doit bien prendre en compte les modalités du fonctionnement du syndicat au moment d’acquérir son bien.

Le courtier en assurance qui proposera le contrat au nom du syndicat doit préciser à chacun des membres les modifications propres à son condo. En cas de sinistre, l’assurance du syndicat devra remettre en état le condominium. A noter qu’il est indispensable que votre contrat d’assurance de copropriétaire-habitant doit couvrir les améliorations locatives que vous aurez apportées.

L’assurance responsabilité civile est particulièrement recommandée pour le syndicat pour être protégé en cas d’accidents sur les lieux. Il est aussi recommandé de souscrire un tel contrat pour les administrateurs du syndicat de condominium, afin d’être protégé contre les éventuelles poursuites. Une couverture d’un minimum de deux millions pour ces contrats est nécessaire.

Aimez-vous ce texte ?

Pour tous les copropriétaires, il est ainsi indispensable de posséder une copie de la police d’assurance souscrite par le syndicat. Pensez également à assurer vos propres biens et à garantir votre responsabilité civile.

Partagez cet article !