A quoi correspond la vente en viager?

Partagez cet article !

En vieux français, le mot « viager » signifie « temps de vie ». La vente en viager correspond donc à la vente d’un bien immobilier par un particulier à un autre particulier, en échange du versement d’une rente régulière. L’acheteur permet ainsi au vendeur de continuer à habiter son ancienne demeure en échange d’une garantie d’obtenir ce bien lors du décès de ce dernier.

La vente en viager, un regain depuis quelques années?

Il est vrai que la vente en viager est moins populaire notre époque que dans les années 1900. Probablement dû au sens moral et éthique des différents acheteur qui ne souhaitent pas parier contre la mort de leur vendeur. Cependant, il est à remarquer que la vente en viager connaît un certains regain dans des régions comme l’Ile-de-France et la Côte d’Azur.
Avec la crise économique de 2007, les prix immobiliers ont eu tendance à augmenter, poussant ainsi les acheteurs à rechercher de nouveaux investissements, moins couteux.
Pour les acheteurs, la vente en viager est en effet un moyen d’acheter un bien immobilier en espérant l’obtenir à un prix plus intéressant que celui du marché, souvent très élevé.

Pourquoi l’état encourage la vente en viager?

La vente en viager apporte de nombreux avantages, que ce soit à l’acheteur comme au vendeur.
Pour le vendeur, la vente en viager correspond principalement à un revenu régulier supplémentaire.
Pour l’acquéreur, il a une garantie d’obtenir un bien immobilier moins cher que le prix du marché.
Pour l’état, la vente en viager est perçue comme une réponse au problème récurrent des retraites des personnes âgées en leur permettant de continuer à habiter leur domicile mais en y vivant dans de meilleures conditions grâce au complément de revenus fournis par la vente en viager et par l’acheteur.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !