Aimez MaChronique !



moustiquaire

moustiquaire

4 astuces pour installer et entretenir vos moustiquaires de fenêtres

Partagez cet article !

Dans quelques semaines, les insectes et les pollens font refaire leur apparition. Tenez-vous prêt en posant des moustiquaires à vos fenêtres ! Suivez nos 4 astuces pour les installer et les entretenir :

1. Choisir le bon type de moustiquaire

Pour commencer, notez qu’il existe divers types de moustiquaires. Format, fixation, maillage, etc. Tous ont leur utilité, mais aussi leurs inconvénients. Il convient donc de choisir le modèle qui conviendra le mieux à vos besoins.

Pour une fenêtre (ou même une porte), voici les principales options qui s’offrent à vous :

  • Moustiquaire fixe : la toile est accrochée sur un cadre fixe ou se colle directement dans l’embrasure. Comme son nom l’indique, vous ne pouvez pas moduler son ouverture. C’est pourquoi on suggère parfois de l’enlever et de la stocker à l’abri pendant l’hiver, lorsque les insectes et pollens sont absents.
  • Le modèle enroulable : tel un store enrouleur ou un volet roulant, elle s’ouvre et se ferme à votre guise. Souvent, on opte pour une ouverture verticale pour une fenêtre, et latérale pour une porte.
  • Cadre à battant : très appréciée aux Etats-Unis, la moustiquaire à battant est idéale sur une grande fenêtre ou une porte.

2. électionner la toile

Quant à la toile, vous trouverez des matériaux divers. Coton, galva, nylon, aluminium, etc. ils impactent davantage la robustesse de la moustiquaire que son efficacité.

En réalité, c’est son maillage qui fait toute la différence. Évidemment, plus les mailles sont serrées et moins les indésirables peuvent passer. Mais une toile très fine limite également le passage d’air. Il faut donc trouver le juste milieu.

Enfin, sachez que le tulle de moustiquaire peut aussi intégrer un traitement spécial, comme un insecticide ou un filtre anti-UV.

Dans tous les cas, nous vous conseillons vivement d’opter pour une moustiquaire sur mesure. C’est un critère essentiel pour garantir une bonne étanchéité de votre installation. Ni trop grande, ni trop étroite, elle couvrira parfaitement toute la surface de votre fenêtre (ou porte). Si vous voulez personnaliser une moustiquaire sur mesure enroulable, allez par exemple dans cette boutique.

3. Installer votre équipement correctement

Une fois votre moustiquaire soigneusement sélectionnée, vous devez ensuite l’installer. Bien sûr, la manipulation dépendra surtout du modèle choisi. Il faut donc vous référer aux instructions de montage données par le fabricant.

En revanche, voici plusieurs conseils à appliquer lors de la pose, quelle que soit votre moustiquaire :

  • Soyez délicat et précautionneux, afin de ne pas trouer la toile. Malgré sa résistance, elle ne supporterait pas un coup de cutter ou de tournevis malencontreux.
  • Assurez-vous que la moustiquaire soit posée de manière à bloquer totalement tout passage. L’objectif est d’empêcher le moindre insecte, pollen ou autre d’entrer. Ne laissez donc aucun trou.
  • Dans le cas d’une moustiquaire enroulable, choisissez le type de pose le plus adapté à votre installation actuelle (sur le cadre fixe de la porte / fenêtre, dans l’embrasure ou sur le mur). Veillez également à placer le mécanisme dans le sens d’ouverture souhaité, que le mouvement soit vertical ou horizontal.

4. Laver une toile de moustiquaire

Pour finir, vous devez prendre soin de votre moustiquaire. Agissant comme un filtre, il est normal qu’elle se salisse au fil du temps et des aérations. C’est pourquoi il est important de la nettoyer régulièrement, lorsque les saletés s’accumulent.

Pour ce faire, commencez tout simplement par passer l’aspirateur sur la toile parfaitement sèche. Utilisez alors une brosse et préférez une puissance faible voire moyenne. Augmentez-la doucement, selon la robustesse du tulle.

Après ce premier nettoyage, si vous constatez encore des saletés tenaces, vous pouvez laver votre moustiquaire avec un détergent doux (savon noir, produit vaisselle…). Dans l’idéal, il faut détacher la toile et la faire tremper dans l’eau savonneuse pour dissoudre les impuretés. Terminez avez un rinçage à l’eau claire, puis faites sécher avant de refixer la moustiquaire.

Si vous deviez retenir deux conseils clés, ce serait : choisissez une moustiquaire sur mesure qui couvrira parfaitement l’ouverture de la fenêtre, et procédez en douceur pour ne pas l’endommager.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !